La parole est le propre de l’homme, permet de communiquer, d’échanger. Elle est au fondement de la civilisation humaine et de la politique. Toutefois, tous les hommes ne maîtrisent pas la parole de la même façon.

Le développement et l’enseigne de la parole

La parole un art, l’art de rhétorique ou d’éloquence. L’art de la parole se développe et s’enseigne dès l’Antiquité, de nombreux philosophes y traitent du sujet de différentes façons. Au moyen ge, l’art de parole est tourné vers la religion, à la Renaissance il sert surtout à argumenter, tandis qu’à l’âge classique un homme accompli se doit d’être à l’aise à l’oral.
La parole apparaît là où début toute forme de vie publique. Parler est un art, ce n’est pas inné, cela s’apprend : c’est l’art de la parole ou art oratoire, que l’on nomme également la rhétorique c’est-à-dire l’art de bien parler grâce à la maîtrise de techniques oratoires.

L’art de la parole: instrument de la « chose politique »

La « chose politique » est la pratique des affaires humaines dans la cadre de la cité. L’art de la parole est l’art de convaincre, persuader et émouvoir par la parole. Il est essentiel dans la pratique des affaires humaines au sein de la cité. Le bon orateur est celui qui utilise l’art de la parole pour entraîner les autres dans un projet politique, pour défendre la cité. Très vite maîtriser l’art de la parole, c’est savoir condamner ou défendre un projet, c’est savoir convaincre les autres mais aussi c’est également savoir les dissuader. C’est pourquoi Georgia explique que la rhétorique est un art supérieur à tous les autres, il permet de convaincre et de persuader n’importe quel interlocuteur, dans n’importe quelle circonstance. Il ne suffit pas d’avoir un discours bien construit et ordonné, il faut savoir le transmettre avec les bons gestes.